On va manger à l’Ambassade (façon Galsen) ?

Depuis mon arrivée, je dois dire que je dois littéralement me retenir d’entrer dans tous les restaurants, tellement la variété des plats est incroyable, de la gastronomie caribéenne aux frites façon Cajun de la Nouvelle-Orléans en passant par les plats latino-américains ou la soulfood. Pour me dissuader, j’essaie de me répéter que tout cela est G.R.A.S. et donc à fuir si je veux perdre du poids rapidement (enfin, pas “si”. Je DOIS perdre du poids, bref).
Toutefois, les seules fois où j’ai pu manger “Africain” ici, il s’agissait toujours de livraisons provenant de restaurants sénégalais (il doit en avoir je ne sais combien uniquement dans Harlem). Je suis allée découvrir un d’entre eux donc, “Les Ambassades”.
J’adorerais ne pas avoir à le faire, mais je prends toujours Paris comme étalon de comparaison ici, et dans le cas précis de ce restaurant, autant dire que j’ai été agréablement surprise. Je sais bien qu’à Paris, il y a des restaurants africains (au sens gastronomie africaine faite par des africains) propres et bien tenus. Mais avouons-le, l’immense majorité d’entre eux ressemblent plus souvent à des chambres de bonne aménagées, sans oublier le bruit, la saleté parfois ou la promiscuité imposée avec les autres clients. Ceci dit, peut-être que ce type de restaurants existent aussi ici, mais ceux que j’ai pu découvrir était généralement à l’opposé de cela.

“Les Ambassades” est un endroit que j’ai adoré d’entrée de jeu, notamment pour sa déco et cette couleur orange à la fois chaleureuse et vibrante.



Ensuite, et c’est ce qui m’a frappé, la clientèle était très variée. Ca avait de quoi faire sourire, de voir un asiatique mangé un tiep en pianotant son iPad, je vous assure. Et c’est de cette facilité à s’accomoder du multiculturalisme dont je parlais dans mon précédent post. Quelqu’un m’a expliqué qu’il est très courant de croiser des gens de plusieurs origines dans des lieux a priori très “communautaristes”. Revenons-en à l’essentiel.

La nourriture est bon prix, délicieuse, servie rapidement et surtout..le BISSAP est MORTELLEMENT bon et servi bien frais (d’ailleurs, pourquoi personne n’a pensé à lancer une marque de boisson Bissap, vendue en bouteille ou autre ?).



Autre élément qui participe aussi à l’élargissement de la clientèle, c’est la mini-boulangerie “à la française” à l’entrée du restaurant. Pas de baguette en tant que telle, mais du bon pain ou des éclairs qui avaient l’air succulents.



Bon, j’arrête avec les sucreries. Salle de sport, salle de sport, salle de sport *méthode Coué*

Vous vous en doutez, ce qui m’intéresse au plus haut point, c’est la démarche entrepreneuriale. Je suis curieuse de savoir qui est derrière cet endroit, le parcours, les projets annexes (ouverture d’un autre restaurant dans un autre quartier de New York..). On a beau me dire que les américains sont généralement très ouverts (ce que j’ai pu constater), j’ai encore cette retenue typiquement européenne (je présume) qui consiste à ne pas vouloir “déranger”. Ou alors je suis juste maladivement timide, et c’est tout :D .

Adresse: Patisserie Les Ambassades. 2200 8ème Avenue, entre la 118ème et la 119ème ( Métro C ).

Cette entrée a été publiée dans Maybach Review and taguée , , , , . Placez un signet sur le permalien.

5 Responses to On va manger à l’Ambassade (façon Galsen) ?

  1. Princesse Kitty dit :

    J’en garde un bon souvenir, vivement que je puisse y retourner

  2. Leighton dit :

    Je viens de lire tes nouveaux articles. On s’y croirait presque à New York.
    J’ai l’impression que tu as changé de ton, que ton écriture est changée. Tu y mets beaucoup du tien, beaucoup d’émotions à travers tes mots(la lassitude, l’émerveillement etc…). En tout cas c’est différent.

  3. Linguere dit :

    Les Ambassades c’est le nom d’un restaurant très couru et très branché à Dakar, dans le très chic quartier “Point E”. Les pâtisseries y sont succulentes. C’est de là, que le proprio a pris le nom.

  4. Whatsmeans dit :

    Le restaurant parait très propre ça donne envie de s’installer et ça m’a l’air bon ^^. En plus, je vois (camion)qu’il y a un site Internet ça fait professionnel. Dommage qu’il n’y a pas de restaurant comme ça à Paris (à ma connaissance).

  5. Diakoof dit :

    Une boisson au bissap ça existe en France, c’est de MORIBA, un entrepreneur à Strasbourg très sympathique j’ai eu l’occasion de le rencontrer pendant mon séjour à Strasbourg. Ses produits sont référencés dans la grande distribution mais restent des “produits pour blancs amateurs d’exotisme” et boudés par les noirs, pourtant c’est assez abordables (matière première venant d’Afrique, bio, commerce équitable..). Pareil pour la marque ArtFood (Fritiss…), encore que le premier est beaucoup plus réactif que le second en termes de packaging, actions marketing et cie, bref tout ça pour dire que je reste persuadée que tant que les noirs ne veulent pas consommer/soutenir les produits de leurs homologues qui à la base s’adressent à eux, bah on est pas sortie d’auberge. Ps : une autre marque que je ne citerai pas puisque ça ne peut que les desservir, le monsieur a une fille diplômée d’une des meilleures écoles de commerce en France donc a toutes les compétences pour soutenir son papounet entrepreneur mais non elle s’est cassée aux States et le daddy n’a même pas un site digne de ce nom le vieux est dépassé par les internets et se fait carotter des sous pour un simple reboot de son site. A pleurer !

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>