Afrique-à-Porter: quand Paris snobe OUVERTEMENT les créateurs africains..

J’ai préféré attendre que toute l’effervescence de la Fashion Week cesse pour en parler. Vous savez ce que c’est. Anyway. Pour cette session, je n’attendais qu’un seul événement : l’Afrique-à-Porter. J’ai la flemme de vous expliquer en quoi çà consiste, donc cliquez ICI pour savoir ce que c’est, et revenez me voir.

Donc ! Accompagnée de certains de mes chers ( et turbulents ) collègues, je me suis rendue à la salle de réception du Georges V .

AriseLafriqueaPorter

Il faut tout de même préciser que la présentation avait lieu de 10h à 20h, et que le cocktail de « fermeture » suivrait. Le temps que tout le monde se retrouve, nous étions sur les Champs-Elysées aux environs de 19h45. J’étais stressée, me disant qu’on n’allait jamais avoir le temps de tout voir, qu’on louperait les créateurs présents sur les lieux..enfin bref, je commençais déjà à me préparer mentalement à  être déçue et dégoûtée d’être passée à côté d’un tel événement à cause d’un problème de logistique et d’organisation. Quelle ne fût pas notre surprise à tous/toutes lorsque nous avons descendu l’escalier menant à la présentation…

V.I.D.E.

Pourtant nous sommes bien en pleine Fashion Week, Paris bourdonne, les plus gros défilés de la journée sont passés, il y a un buffet magnifique, le cadre est on ne peut plus luxueux…Quoi qu’il en soit, j’ai à peine le temps de réaliser que l’on se jette toutes sur les créations. JEWEL BY LISA  pour commencer, une créatrice dont on parle depuis des mois et des mois. Je la cherche du regard, je ne la vois pas. Tant pis, ses robes sont toujours aussi Glam, comme dit le Rookie c’est la Stella Mc Cartney africaine. On passe ensuite à Tiffany Amber et nous entendant proférer des éloges à-propos de sa collection, la créatrice s’approche et vient discuter avec nous. Je dois d’abord dire que pendant qu’elle parlait, j’étais concentrée sur…sa peau. Les nigérianes ont une beauté qui me fascine en général, mais je peux vous dire que la créatrice en question, était tout simplement radieuse, bref, parlons du contenu.

Elle nous a expliqué le pourquoi du comment de cette collection-capsule exclusivement créée pour Paris. Je n’ai pas pu m’empêcher de lui demander pourquoi, alors qu’à New York ils avaient pu défiler durant la Fashion Week et qu’ils avaient été très bien accueilli médiatiquement, à Paris, ils doivent « se contenter » d’une présentation. La jeune femme m’a répondu, le sourire en coin, que la «  Fédération Française de la Couture Française est frileuse. Vous savez, ils ne sont pas habitués à la couture dite africaine. Ils ont donc organisé cette présentation histoire de voir comment ce serait accueilli, et si çà se passe, l’an prochain on pourra peut-être défiler. »

Bon, alors je vais être claire. Avec tous les créateurs qui rêvent d’inscrits au programme officiel de la Semaine de la mode parisienne, je ne saurai vous donner les conditions EXACTES pour entrer dans le saint des saints. Toutefois, j’aimerai préciser que Jewel By Lisa, Tiffany Amber ou Momo sont des marques déjà établies. Elles vendent à l’international et en termes de gamme, elles n’ont rien à envier à Lanvin ou Isabel Marant. Leur clientèle est constituée d’actrices, de femmes politiques ou filles de la Jet Set ( enfants de familles « pétrolières » etc ). Concernant les créations en elles-mêmes, la plupart des gens présents ont été d’accord pour dire que la qualité du textile comme de la coupe est BIEN MEILLEURE que certaines personnes qui défilent à Paris ( et dont je ne citerai pas les noms ). Je trouve çà donc très INSULTANT que des gens avec un tel establishment et une telle expérience doivent encore ramper pour que la fédération française leur accorde un peu d’importance, tandis qu’à N.Y., l’événement a été couvert médiatiquement, et qu’ils ont eu la bénédiction du CFDA et de Mercedes Benz ( sponsor exclusif de la Fashion Week de NYC).

Certains ont été essayé de me dire que cela est du au fait que ces marques n’aient aucune boutique à Paris..ce à quoi j’ai répondu, qu’ils n’en ont pas non plus à NY. D’autre part,  je ne sais pas qui s’est chargé de la communication pour cet événement à Paris, mais si je n’étais pas dans le « milieu » de la mode Africaine, je n’aurai JAMAIS su que l’ Afrique à Porter avait lieu. Cela expliquerait d’ailleurs pourquoi c’était aussi vide…du moins jusqu’à 21h, lorsque le buffet s’est vraiment garni. Et même après l’événement, en avez-vous entendu parler ? Pas une ligne, rien.

Ce constat consternant me permet d’enchaîner avec un autre, que j’ai fait il y a des mois déjà. J’adore la schizophrénie des jeunes « Afropéennes ». Elles ont été les premières à applaudir Beyoncé & Alicia Keys parce qu’elles portent du Maya Lake pour leur clip «  Put it in a Love Song ». Mais ces mêmes filles ne portent JAMAIS de tissu pagne ou traitent celles qui le font de je cite « blédarde ». Quand on a annoncé la sortie d’Asos Africa, je me suis dite «  Enfin ! Voilà une solution pour toutes celles qui disaient ne pas pouvoir porter du pagne parce qu’elles ne savent pas où en acheter ». TU PARLES ! Au lieu de se dire que c’est déjà pas mal qu’une chaîne à la hauteur d’Asos décide de prendre ce « risque », il y en a qui ont commencé en disant «  ha c nuuul maa taante Hell’ fé dei jupe plu bel ke saa » ( d’ailleurs, je vais m’attaquer à toutes les c*nnasses qui écrivent de la sorte dans mon prochain post ). C’est le même constat que je fais pour ce qui est des Nappys/Tissées. La majorité des filles vont voir en une chanteuse Nappy une sainte, mais le Samedi d’après, iront s’asseoir chez Tantine Fanta pour une énième pose de tissage/Lace Front. Schizophrénique..ou hypocrite finalement ? Je ne sais pas, mais les gens sont apparemment tiraillés entre ce qu’ils pensent être «convenable » de penser, et ce qu’ils pensent vraiment ( quand ils pensent d’ailleurs, parce que vous n’imaginez pas à quel point nous sommes entourés de Moutons bêlants en fonction de la direction du vent..) . Parenthèse refermée.

J’avais promis au Rookie de lui raconter notre rencontre avec D.Tlale, et j’honore donc ma promesse.

Je disais donc plus haut que je suis vraiment stupéfaite par le traitement des créateurs africains, et je peux vous assurer que j’avais honte d’être française sur ce coup-là. J’avais envie de m’excuser auprès de David Tlale, que l’on a rencontré après. Je lui ai littéralement sauté dessus alors que le pauvre attachait ses lacets, pour lui dire «  Oh David I loooooooooooooooooooooove what you do ! And we have your ultimate & greatest Fan EVER in our team » . Il a levé la tête,m’a répondu avec un grand sourire ( qui a d’ailleurs fait fondre mes 2 collègues féminines sur place hein mais on ne citera pas les contemporain[e]s ). Puis, il m’a demandé où était le Fan en question. «  Il est en Belgique, il est tellement dégoûté de ne pas être là ! ». Et c’est là que F. en profite pour dire «  JUSTEMENT, faisons une photo, qu’il sache qu’on vous a vu ! ». Et Mlle s’est empressée de se mettre à côté de lui ( Dragueuse va ! ). Anyway. On a aussi pu dialoguer avec lui, et plus il parlait, plus j’avais envie de pleurer en me disant « Mais pourquoi les français sont aussi SNOBS bordel ! ». J’ai rarement rencontré un créateur aussi talentueux, sûr de lui mais pas arrogant. Juste sûr de lui. Il a murmuré quelques mots en français, dit qu’il souhaitait vivement s’installer en France et y ouvrir une boutique. Il n’avait pas l’air trop déçu par le traitement que Paris lui a infligé. Et c’est bien çà qui m’a vraiment exaspéré. Qu’ils doivent se - je répète -« CONTENTER » d’être à Paris, pendant qu’ailleurs, on le/les traite avec les égards qui sont dus à leur talent.

Le Rookie m’a fait savoir ( je ne sais pas souvent où cet enfant va dénicher ses infos ) qu’en fait cette présentation était un test pour voir qui, de tous ceux qui étaient là, aurait L’HONNEUR ( non mais n’importe quoi ) de défiler pendant la prochaine FASHION WEEK. Hé bein, c’est la Star Ac’ maintenant…de mieux en mieux. Ils auraient du sincèrement se rendre à Londres, ils auraient eu un accueil à mon avis, un peu plus correct.

Nous sommes partis de là pour le Vogue Bar du Crillon, et même si j’étais assez amère en sortant , je les remercie quand même d’être venus. Ils nous ont rassuré sur notre mission. En effet, vous pouvez parler d’un designer des mois entiers,en vous basant uniquement sur des images,mais quand vous avez la chance de pouvoir toucher la matière, et écouter les histoires qui se cachent derrière chaque robe, chaque jupe, chaque accessoire, hé bien vous vous dîtes que finalement, peu importe ce que  A ou B pense, vous ne le faîtes pas pour rien.

17 commentaires

  1. pffff

    Pour une fois tu montre ta tête !
    J’aime bien ton look, il est chic avec la jupe mais la chemise donne ce petit coté décontract :)
    Mais ta jupe est trop mimi.

  2. free

    voila j’ai lu tout ton blog tout j’ai ri comme jamais u made my day
    Im telling reading ur blog is better than watching the wendy williams show et j’aimerai d’ailleur que tu mette ce statementen tete de liste dans ta rebrique reviews
    frida en pyjama piloo piloo en direct de nueva york.
    yours truly
    sank u (je suis super exitee a cause de toutes ces parodies de fashonista)
    jy vais
    merci encore
    ta sista (rire trop ca soul aussi)

  3. Anonyme

    C’ets assez voyant quand meme ses poils mais après tout elle fait ce qu’elle veut !
    c’est son choix

  4. Leuja

    Je co-sign from A to Z.
    Cependant, je pense que les ‘Afropéens’+ Africains ne supportent déja pas assez leur propre designers. Don’t get me wrong. You know I was mad too… Mais on en vient toujours à quémander chez les autres/se révolter de leur absence d’actions… Entre-temps, ils n’ont pas non plus d’obligation. Nous en avons.
    Donc, oui, j’ai vraiment trouvé cette présentation/compétition de la FF grotesque aux vues de leur talent, mais je ne trouve pas que nous, les principaux concernés, fassions de notre mieux pour que les choses changent.
    Bref, le débat pour moi, part toujours du même point. ‘On est jamais mieux servi que par soi-même’/'Aide-toi et le ciel t’aidera’.

    (Et ouais, cite pas tes collègues. La délation, c’est Mal. But D.T was so cute. & mad confident. Loved it.)

  5. MayBach Carter Ewing

    @Leuja:
    On est totalement d’accord, c’est bien pour çà que j’ai écrit ” Elles ont été les premières à applaudir Beyoncé & Alicia Keys parce qu’elles portent du Maya Lake pour leur clip « Put it in a Love Song ». Mais ces mêmes filles ne portent JAMAIS de tissu pagne ou traitent celles qui le font de je cite « blédarde » “.
    C’est un suivisme bête et méchant..On a été tellement habitué à ce que ce soit les instances occidentales qui crédibilisent telle ou telle marque, que même lorsque ce sont des marques qui “nous” concerne, on attend toujours que ce soit des étrangers qui les légitiment avant qu’on y prête attention..

  6. Marion

    ah. j’attends ton texte sur les hypocrites avec impatience ..

    à propos de l’évènement, je suis contente que tu parles de la com’ mal gérée. Parce que c’est la 1ère pensée que j’ai eu en voyant ton article-teaser; & si je venais pas ici & sur quelques autres blogs eux aussi investis dans le milieu de la mode africaine, j’en aurais même pas entendu parler !
    Bref. ça n’empêche pas la fermeture d’esprit dont fait preuve le monde de la mode.

  7. Mister-Paks

    AHHH merci pour l’histoire avec David.. Rhoo David David, ça me fait carrément mal pour lui.

    Soit, rien d’autres à rajouter, tu as déjà tous dit.
    L’argument sur l’absence de boutique à Paris fait pitié ! Je suis désolé, Xuly Bët a une boutique à Paris, c’est pas pour autant qu’on l’intègre au calendrier officiel. Eric Raisina possède également un petit atelier sur Paris…

    En tout cas, moi j’encourage Arise et tous ces stylistes dans cette initiative. Un jour ça paiera..

    Toutefois, rien ne se fera tant que notre propre communauté n’assumera pas SA mode.

    Bon mais j’espère quand même que c’est David qui va défiler l’année prochaine hiin.. lol

  8. Mister-Paks

    Décidément j’ai bcp à dire sur le sujet lol : Style.com Vogue.co.uk on fait un post sur le défilé Arise de New-York, j’attends toujours celui de la team de Roitfeld…

    Au fait Tiffany Amber c’est la marque I think. La styliste c’est Folake Folarin Coker

  9. Mister-Paks

    AH OUI ! pour la communication, c’est chaque maison qui fait parvenir des communiqués.. Même Arise n’en a pas parler sur son site (enfin si y’a 2 mois quand ils l’ont annonçé), facebook etc. ai Trouvé ça surprenant d’ailleurs..

  10. Kae

    Hey, bon je dois avouer je n’ai pas tout lu (fatiguée ce soir) mais en fait je suis revenue sur cet article car, j’ai pensé à lui (ton article) lorsque je suis allée dans la boutique Anthropologie (même boite que Urban Outfitters)- ils ont ouvert une autre boutique sur King’s road, boutique magnifique soit dit-en passant – et j’ai été étonnée, une partie de leur collection est faite en pagne, du vrai me semble t-il, pas comme les marques qui font soit disant des fringues tendance africaine avec des vieux tissus dégueu et des motifs moches comme du caca (j’avais envie de le dire), là des vrais coupes dans du beau tissu (j’irai vérifier) (le tout vendu extrêmement cher d’ailleurs). J’ai adoré. bon après, ça serait top, plus que top si les designers africains pouvaient avoir leur chance de vendre ce qui “leur appartient” culturellement parlant. Honestly, le mélange jacket unie claire, avec un beau short ou une jolie jupe en pagne, bien coupée…c’est un pur régal pour les yeux!! Et ce n’est pas la première fois que je vois cette expansion du tissu africain…que la FFM laisse les designers africains s’installer en France. Laisser la chance à la mode africaine de trouver sa place par ici.

    Bref, c’était comme ça, en passant!

  11. saroune

    Pour dire je n’étais même pas au courant, moi qui suis les collections de June Shop et Sadio Bee mais qui ne sont pas des marques couture. Je me dis Effectivement qu’il y a un manque de communication mais pour communiquer il faut un support… Et si aucun support ne veut relayer l’info… benh c’est moche. En ce qui concerne les français et la mode, c’est clairement du mépris, un grand mépris envers les africains qui veulent “intégrer” LEUR prestigieuse semaine de la mode “ces noirs, vraiment ils ont du toupet”. Les français au niveau culturel et fashion, ce n’est un secret pour personne regardent tout le monde de haut… Car ils pensent que c’est un domaine où ils excellent et coiffent tout le monde au poteau… Sauf qu’ils ne savent plus se renouveler depuis longtemps, ils piétinent et ils le savent…LONDRES, c’est là où ca se passe MAINTENANT; c’est plus à Paris. Alors oui à Londres ils seront mieux accueillit car la mode londonienne est plus ouverte d’esprit plus accueillante.

    Et comme le dit si bien un certain Justin Suarez :
    “If you can’t find a niche… MAKE ONE !

    A bon entendeur !

    P.S : je m’en vais à Londres pour les mêmes raisons, et je continuerais à te lire la-bas.

    P.S 2 : En ce qui concerne les nappy, il faut leur chanter la chanson I am not my hair.

    P.S 3: ce n’est pas de l’hypocrisie mais de la schizophrénie. Il y a un désir de SINGER la classe dominante et en même temps de garder une part de mode africaine transmise par sa mère…

  12. Pingback: Un coup de gueule/message pour les « African Fashion Designers ». « Fashion,Music & Bitching à la française.
  13. uneviedenoire

    Quel dommage qu’il n’y ait eu aucune communication autour de cet évènement. Ton blog (que je découvre) vient juste de m’apprendre son existence. Je suppose qu’il faudra attendre l’an prochain pour savoir si nos talentueux designers ont “réussi” leur test… et auront “l’honneur” de défiler à Paris.
    Ca serait bien si les blogueuses mode noires pouvaient toutes relayer ce genre d’évènements.
    Anyway je vais être à l’affût maintenant ^^. Et big up for your work!

Postez un commentaire

You may use the following HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>